Québec solidaire va mettre en place la gratuité scolaire complète jusqu’à l’université

Québec solidaire prend un engagement historique envers les familles québécoises: mettre fin à l'angoisse financière qui accompagne chaque rentrée scolaire. 


Un gouvernement solidaire va réaliser la gratuité scolaire du CPE jusqu'au doctorat, et ce, dès notre premier mandat.

Québec solidaire va mettre fin aux factures scolaires, c'est un tournant historique pour l'éducation québécoise

  • Actuellement, l'école primaire et secondaire n'est pas gratuite. Les parents croulent sous les frais de toutes sortes, frais administratifs, frais pour les activités parascolaires, pour le service de garde, pour la surveillance le midi, pour les transports,  ça n'a pas de bon sens.
  • En 2018, les droits de scolarité universitaires ont dépassé 3000$. Le Québec a perdu sa place de champion de l'accessibilité aux études supérieures en Amérique du Nord.
  • Québec solidaire instaurera la gratuité scolaire sur une période de 5 ans.
  • Québec solidaire éliminera tous les frais facturés aux élèves et aux parents pour la fréquentation de tout établissement public d’enseignement, du préscolaire jusqu’à l’université.


  • CPE: 600 M$
  • Primaire et secondaire: 850 M$
  • Cégep et université: 1000 M$

Coût total de la gratuité scolaire du CPE au doctorat 2,45 milliards $, en 2022. Ça sera donc une économie annuelle de 2,45 milliards $ pour les élèves et les parents.


Impact financier de cette proposition 

«  La gratuité scolaire, c'est bon pour le portefeuille des parents, c'est bon pour la réussite scolaire de nos jeunes, c'est un investissement dans l'avenir du Québec qui va nous rapporter plus d'argent que ça n'en coûte.  »

Gabriel Nadeau-Dubois

Porte-parole de Québec solidaire

Les entreprises profitent grandement de la main-d’œuvre formée dans nos écoles, cégeps et universités, il est normal qu'elles contribuent à payer les études de nos jeunes.


Pour financer la gratuité scolaire, Québec solidaire augmentera l’impôt des grandes entreprises pour le faire passer de 11,9 % à 14,5 % et exigera des entreprises extractives qu'elles paient des redevances sur l'eau selon un ratio de 1,25 $ pour chaque mètre cube d’eau extraite.

La gratuité scolaire, c'est possible

Est-ce que l’État québécois a les moyens de se payer la gratuité scolaire?


Instaurer la gratuité scolaire est un choix politique. C’est une question de priorité. La CAQ préfère prendre cet argent pour baisser les impôts, même des riches. Instaurer la gratuité scolaire à l’université équivaut à moins d’1% des dépenses totales de l’État.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Pourquoi est-ce que les élèves ne devraient pas payer leurs études en travaillant?

Le travail scolaire peut nuire à la performance scolaire et même à la persévérance scolaire lorsque le temps alloué au travail entre en compétition avec le temps consacré  aux études. Il y a des coûts actuellement dû au fait que des gens abandonnent leurs études ou prennent plus de temps pour les compléter. Y compris les coûts sociaux et économiques d’avoir une population moins bien éduquée et formée. La société québécoise a tout à gagner à avoir une population scolarisée.

Qu’adviendrait-il de l’Aide financière aux études (AFE) et du crédit d’impôt sur les droits de scolarité

L’AFE serait maintenue telle qu’elle est, mais les montant versés pour payer les frais de scolarité seraient alors versés pour subvenir aux autres besoins. Le crédit d’impôt pour frais de scolarité serait retiré.

VOUS AVEZ UNE QUESTION?

Québec solidaire est disponible pour répondre à vos questions sur Facebook Messenger! Cliquez sur le bouton pour nous envoyer un message 👇

Payé et autorisé par Alain Tremblay, agent officiel de Québec solidaire