La génération actuellement hébergée en CHSLD a donné au Québec la Révolution tranquille: c’est à notre tour de faire une révolution pour leur offrir des soins humains et dignes.

POUR UNE RÉVOLUTION
DES SOINS
AUX AÎNÉ-ES

Vieillir chez soi devrait être la norme.

Si on veut permettre aux aîné-es de rester avec leurs proches le plus longtemps possible, il faut offrir un réel soutien financier à leurs proches aidant-es. En plus d'être nocif pour la qualité de vie des aîné-es, le manque de soutien aux proches aidant-es nuit particulièrement aux femmes. Ce sont elles qui se retrouvent la plupart du temps à prendre soin d'un membre de la famille en faisant des sacrifices financiers importants.


Actuellement, l'aide financière aux proches aidants-es et aux aîné-es est un vrai fouillis : 18 crédits d’impôt différents existent au Québec, sans compter l'aide fédérale! Québec solidaire propose de faire le ménage dans ce système compliqué et de créer un programme unique au Québec: « l'Allocation pour proches aidants». Nous souhaitons aussi bonifier l'aide accordée de 220 millions de dollars et d'augmenter le nombre de congés payés pour responsabilités familiales prévus dans les normes du travail.


Mieux soutenir les proches aidant-es

Vieillir chez soi, entouré de ses proches, c’est un choix auquel tout le monde devrait avoir droit. La crise dans les CHSLD est un rappel brutal des conditions de vie déplorables des aîné-es au Québec. Inutile de jouer à l'autruche: le modèle actuel ne fonctionne pas.


Heureusement, un autre modèle existe: les soins à domicile. Au Québec, à peine 8,6 % des personnes âgées en perte d'autonomie de 65 ans et plus en bénéficient. Pas étonnant quand on sait qu'ici, seulement 15% de nos dépenses en soins de longue durée vont aux soins à domicile, alors que cette proportion atteint 41% en Suède, 51% en Finlande, 73% aux Pays-Bas et presque 75% au Danemark. En fait, la majorité des pays occidentaux favorisent le modèle de soins à domicile... et les études démontrent que ça fonctionne!


Pour faire de ce nouveau modèle une réalité, Québec solidaire propose des investissements historiques de 750 millions de dollars dans les soins à domicile.  Nous avons une cible ambitieuse: d’ici 10 ans, augmenter à 60% la part des soins longue durée aux aîné-es réalisés à domicile.

Les soins à domicile, c'est un choix de société


Il n’y a pas de profit à faire avec les soins aux aîné-es.

Québec solidaire propose un nouveau modèle de résidences de soins 100% publiques et gérées par la communauté.

Pour les aîné-es en perte d’autonomie où ayant besoin de soins particuliers, il faut une alternative humaine et digne aux soins à domicile.


Québec solidaire propose de remplacer les CHSLD par des « Résidences locales de soins », des institutions 100% publiques, gérées par les familles et la communauté. 


La présence de criminels en cravate à la direction de certains CHSLD a soulevé l'indignation dans la population. Si la crise actuelle nous a prouvé une chose, c’est bien qu’il n’y a pas de profit à faire sur le dos des soins aux aîné-es. Il est temps de ramener les établissements de soins longue durée dans le giron public.